La bibliothèque

11_____________IMAG0843 (3)

Des femmes et des hommes ressortissants et sympathisants de Babitchoua sollicités par L’Atelier 20.6. se sont investis pour la création de cette bibliothèque: Liliane, Armand, Gilbert, Adeline, Arthur, Yaël,Coralie , Céline, Fabienne, Moune, Anna, Catherine, Alexis, Philippe, et bien d’autres. Si Madeleine est à l’origine de L’Atelier 20.6, Anne-Marie et Hélène sont impliquées depuis le premier jour.

L’Atelier 20.6

Economie sociale et solidaire

L’Atelier 20.6, par ses actions, veut construire un espace de production de savoirs et de services, qui s’inscrit dans le champ de l’économie sociale et solidaire.  Il souhaite la reconnaissance, la valorisation et la promotion de l’engagement des bénévoles et volontaires dans l’espace public.

Réussite scolaire

Pour L’Atelier 20.6, la formation est globale. Il s’agit d’éduquer et d’enseigner. L’école doit être un lieu de réussite de tous et d’apprentissage des valeurs d’égalité et de coopération. L’école est un vecteur essentiel d’accès aux compétences, aux savoirs, à la compréhension de la société et à l’émancipation.

 Des principes valeurs

La formation s’adresse à tous ; elle est de tous les instants. Tout être humain peut se développer et même se transformer au cours de sa vie. Il en a le désir et les possibilités. Le milieu de vie joue un rôle capital dans le développement de l’individu. L’éducation doit se fonder sur l’activité, essentielle dans la formation personnelle et dans l’acquisition de la culture.

 

L’Atelier 20.6 souhaite  devenir un acteur important l’ASSODEBA (association de développement de Babitchoua) sur le champ de l’éducation.

 

Les vergers

Le vendredi précédent la cérémonie, j’ai été invitée par la Reine à visiter son verger.

IMAG0973 IMAG0974

 

Les vergers de la Reine
Album : Les vergers de la Reine

14 images
Voir l'album

La cérémonie

L’éducation nationale a décidé d’organiser une cérémonie pour la réception des livres, sous le haut patronnage de sa Majesté le Roi de Babitchoua.

Image de prévisualisation YouTube

IMAG1074

IMAG1068

IMAG1066

IMAG1050

 

 

J’étais désolée de voir que malgré tous les efforts, il y avait finalement si peu de livres.

Mais les autorités ont tenu à honorer le geste premier: le premier don de livres dans l’objectif de faire naître une bibliothèque, la possibilité donnée aux enfant d’avoir accès aux jeux de sociétés et aux sports comme le foot. De plus, contrairement à de nombreuses écoles, les enfanst de l’école de Babitchoua ont reçu un ordinateur: ils peuvent ainsi être initié à l’utilisation de l’outil informatique.

IMAG1025

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=l8N89aIdJoc

https://www.youtube.com/watch?v=VVjq825UuTY

 

 

 

Remise des livres
Album : Remise des livres
Remise des livres à l'école de Babitchoua
79 images
Voir l'album

 

Babitchoua,

Arrivée à Babitchoua le jeudi 17 avril vers 17heures, toujours avec beaucoup d’émotion.

La remise des livres est prévu le samedi 19 à 11Heures à l’école.

L’école de Babitchoua est créée en 2000 par l’association de dévrloppement du village.Aujourd’hui après 12 années de fonctionnement, l’école se compose de trois classes aux bâtiments vétustes et fonctionne avec des moyens très limités.

IMAG1053

Un des deux bâtiments de l’école

IMAG1044

IMAG1042

Le voyage

Arrivée à Yaoundé le 12 avril.

Le voyage dans Le projet imag0903

Le centre ville, carrefour Warda

imag0917 dans Le projet

Le marché de Mokolo, côté vivres

imag0929

Rue traversant le marché

imag0937

Vue depuis le marché Mokolo,

Le village

 

Photo : Antoine Tchoubia, 56 ans, préside désormais aux destinées de Babitchoua, village situé à une dizaine de kilomètres de Tonga, dans le département du Ndé, région de l'Ouest. Ce docteur en médecine vétérinaire, ancien délégué provincial du Minepia pour le Littoral, entre autres fonctions, s'est installé sur le trône samedi dernier, lors d'une cérémonie riche en sons, couleurs et émotion. La grande cour de la chefferie Babitchoua, inondée des rayons d'un soleil généreux, a retenti d'une clameur soutenue lorsque le nouveau chef, désigné le 19 septembre dernier par les notabilités coutumières compétentes, est sorti de la case d'initiation pour venir à la rencontre de son peuple. Un peuple et un village qu'il compte bien garder sur le chemin de la reconstruction et du développement durable, en droite ligne de l'œuvre de son prédécesseur, le chef Clément Bitnkou, décédé en février dernier après cinq ans de règne, et à qui maints hommages ont été rendus à l'occasion. Le commissaire divisionnaire retraité, dont c'étaient également les obsèques, a reçu ce samedi les honneurs militaires de ses frères d'armes, et l'adieu ému de ses frères de sang. « L'œuvre qu'il a entamée sera poursuivie », a assuré Antoine Tchoubia à une assistance au sein de laquelle se retrouvait notamment le Minduh Clobert Tchatat, et le député Jean Claude Feutheu, président du comité d'organisation de l'événement. Le nouveau chef, 14e de la chefferie Babitchoua, a de son côté été invité, par différents intervenants, à être un artisan de la paix, un chef soucieux du bien-être de ses populations, et au-delà, sensible aux problèmes de tous les fils de l'arrondissement de Tonga, lequel comprend aussi les villages Bandounga et Baloua. A ce sujet précis, le Dr Antoine Tchoubia a parlé de « tendre la main à tous les villages voisins respectueux de notre autonomie », et de « travailler (...) à l'épanouissement de nos populations respectives. » L'intéressé est- là sur un terrain connu : il a été, de 1991 à 2009, président de l'Assodeba, l'Association pour le développement de Babitchoua.

 

Un bref apperçu historique du peuple BABITCHOUA Region de L’ Ouest Arrondissement de Tonga.

Partis de Pitoa, département de la Bénoué dans la Région du Nord au cours de

la 1ère moitié du Xlllème siècle  les BABITCHOUA s’installent dans le territoire actuel.

Les BIBITCHOUA sont les seuls à avoir opposé une résistance à l’Armée Allemande. 

Dépossédés en représailles de leurs armes servant entre autres à la chasse par les Allemands,

les BIBITCHOUA en souffriront. 

Victime des troubles ayant sévi en région Bamiléké avant et après l’indépendance de notre

pays, BABITCHOUA fut complètement détruit et la plupart de ses fils émigrés au quatre coins

du pays et du monde.

Au cours des années 1970, un mouvement de reconstruction de BABITCHOUA (ASSODEBA) vit le jour. 

Les BABITCHOUA se distinguent par leur courage, force de travail, et détermination.

 L’éléphant est l’emblème des BABITCHOUA.

Babitchoua

  • juillet 2019
    L Ma Me J V S D
    « mai    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  

Blog du niveau intermédiaire |
LA ROUTE DE L'EPOUVANT... |
Unafam35diffuse - Blog d&#... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT Ligue de l'enseign...
| Centre Social et Culturel F...
| Mujeresdelmundo